Offre de stage H/F : EVOLUTION DES OUTILS LIES A L’ACTIVITE D’ADMINISTRATION SYSTEME ET RESEAUX

Entreprise des Territoires, la Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne réunit aujourd’hui plus de 210 collaborateurs. Sa mission : accompagner les acteurs des territoires (collectivités, entreprises, agriculteurs) et gérer les ressources en eau. Les 85 métiers des hommes et femmes de la CACG lui permettent d’apporter des réponses sur mesure aux problématiques de terrain dans le grand Sud-Ouest de la France et à l’International.

  1. Descriptifs du stage :

Dans le but d’une évolution de ses outils et méthodes, l’équipe Infrastructure Système et Réseaux ouvre un stage de 6 mois pour renforcer ses activités de maintien en condition opérationnelle et de supervision du Système d’Information (SI).

Au sein de la DSI, votre action principale consistera à mettre en œuvre un projet d’amélioration continue des outils dédiés à l’administration Système, à la sécurité, au stockage, au réseau. Vous intégrerez l’équipe et prendrez part également à certaines actions de support auprès de nos utilisateurs.

Vos missions :

Conseillé(e) par l’Administrateur Système et Réseau, vous :

  • Mettrez à jour la supervision de l’infrastructure ;
  • Mettrez en place de nouvelles alertes pour les serveurs applicatifs ;
  • Proposerez des indicateurs pour évaluer la performance du SI ;
  • Ferez évoluer la solution de Gestion de Parc (OCS/GLPI) ;
  • Automatiserez certaines tâches (audit des accès, gestion de la délégation de droits pour l’administration) ;
  • Implémenterez des outils de visualisation et d’analyse rapid

Profil recherché : Etudiant(e) en Master (M1, M2) Administration Système et réseau, vous êtes passionné(e) par la technologie, les équipements et les services logiciels d’un réseau d’entreprise. Vous souhaitez mener une mission liée à la performance, la sécurité et la supervision d’un SI. Vous avez les compétences suivantes :

  • Administration systèmes Windows et Active Directory ;
  • Administration systèmes GNU/Linux Services réseau ;
  • Automatisation de l’administration avec Windows PowerShell ;
  • Rôles Serveurs (SQL server, Postgresql, IIS, Apache, Citrix …) ;
  • Interconnexion et sécurisation des réseaux (LAN, WAN,  …) ;
  • Sauvegardes/restaurations des données.

Rigoureux(se) et méthodique, vous disposez des connaissances nécessaires à ce type de mission pour agir en autonomie. Vous vous intégrer rapidement dans une équipe. Vous saurez rendre compte régulièrement de vos avancées.

Affectation et gratification :

  • Au sein de la Direction Infrastructure et Systèmes d’Information (ISI) à Tarbes (65) ;
  • Stage conventionné à temps plein, d’une durée de 4 à 6 mois, à pourvoir en fonction des modalités pratiques de l’école Stage ;
  • Gratification selon niveau d’étude et la durée du stage ;
  • Ordinateur mis à disposition.

Cette mission vous intéresse ? Venez nous rejoindre !  

Candidature à adresser à Angèle MOLL, Directrice des Ressources Humaine sur emploi@cacg.fr

UN PARTENARAIT AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE

L’AREC et la CACG joignent leurs forces pour accélérer les solutions de transition écologique pour les territoires en Occitanie

signature du partenariat entre la CACG et l'AREC Occitanie le 09-12-2021
de gauche à droite : Willy Luis, Directeur Général de la CACG, Jean-Louis Cazaubon, Vice-Président de la Région Occitanie et Stéphane Péré, Directeur Général de l’AREC

 

A l’occasion d’Energaïa, le forum européen des énergies renouvelables qui se tient à Montpellier, Stéphane Péré, directeur général de l’AREC, l’agence régionale de l’Energie et du Climat, et Willy Luis, directeur général de la CACG, ont signé ce jeudi 9 décembre une convention de partenariat pour accélérer la transition écologique en Occitanie.

Avec cette première convention signée entre l’AREC et la CACG l’objectif est de renforcer les échanges et les synergies pour amplifier les projets de transition énergétique et écologique sur le périmètre du futur réseau hydraulique régional, côté bassin Adour/Garonne et plus largement sur l’ensemble du territoire de la région Occitanie.

Construite autour de 4 grandes axes (l’animation et les études dans les territoires, les investissements, le monde agricole et les retours d’expériences croisés), cette convention porte particulièrement sur 3 types de projets d’énergies renouvelables : l’hydroélectrique neuf et rénovation, le photovoltaïque flottant et le photovoltaïque au sol comprenant l’agrivoltaïsme.

« Avec cet accord, nous partageons avec la CACG l’ambition commune de faire grandir les projets de territoires tout en apportant des réponses concrètes à leurs besoins pour faire face au défi du changement climatique », a notamment déclaré Christian Assaf, Président de l’AREC, à l’occasion de la signature de ce partenariat. Avant d’ajouter : « nous disposons en Occitanie d’atouts exceptionnels avec les gisements d’énergies renouvelables, le tissu d’entreprises innovantes et des territoires déjà mobilisés pour la transition écologique. A cela s’ajoute une détermination sans faille pour devenir la première Région à énergie positive. C’est grâce à tout cet éco-système et à ce type d’accord que nous fabriquons des solutions pour construire demain ».

Pour Willy Luis, « ce partenariat  marque le début d’un engagement fort de la CACG aux côtés de la Région Occitanie. Nous attachons une grande importance à intégrer les enjeux de la transition énergétique dans les actions que nous menons sur le périmètre qui nous est confié et je me réjouis que la CACG puisse associer son savoir-faire à celui de l’AREC pour renforcer et accélérer ce processus au service des territoires. »

 

A propos de l’AREC :

Outil de la Région Occitanie, l’AREC fabrique des solutions de transition énergétique pour le passage à l’acte des territoires. L’Agence s’attache à proposer aux acteurs des solutions adaptées, qu’elles soient clefs en main ou spécifiques, selon les contextes des acteurs des territoires d’Occitanie. Neutre, elle porte une vision objective sur les solutions. Tiers de confiance pour les acteurs des territoires et au service de l’intérêt général, la valeur ajoutée de l’AREC se situe dans son accompagnement unique sur l’ensemble de la chaîne de valeur de la transition énergétique : de l’amont jusqu’à la réalisation et le financement des projets.

Pour accéder au rapport d’activité de l’AREC Occitanie, rendez-vous sur :https://www.arec-occitanie.fr/sites/default/files/arec-rapport-activite-edition-2021.pdf

 

A propos de la CACG

Spécialisée dans la gestion de l’eau, la conception et l’exploitation d’ouvrages hydrauliques, la CACG est une entreprise publique au service des territoires. Outre les prestations qu’elle assure dans le sud-ouest de la France en concession de service public ou au travers de prestations de services, elle veille notamment sur un périmètre de près de 8 500 km² concédé à ce jour par l’Etat et dont la Région Occitanie sera à terme propriétaire. Dans une logique d’adaptation au changement climatique et de transition écologique et énergétique, elle place également les savoir-faire qu’elle a développés au service des projets d’énergie renouvelable et de la production d’énergie verte locale.

 

Télécharger le communiqué

DES INSTRUMENTS DE MESURE AU SERVICE DES ZONES HUMIDES

La CACG place son expertise mesure et gestion de l’eau en rivière au service des zones humides du plateau de Lannemezan : des seuils et sondes piézométriques mis en place pour confirmer l’impact des opération de réhabilitation des zones humides sur les réseaux hydrologiques.

Porté par l’AREMIP (Action Recherche Environnement Midi pyrénées) en partenariat avec la CACG et l’ONF et financé à 80% par l’Entente pour l’eau dans le cadre de l’appel à projet de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne (les 20% restants sont financés par les 3 partenaires), le projet « Le Lannemezan : de l’eau sur un plateau » vise à restaurer et étudier les tourbières du plateau de Lannemezan.

L’objectif notamment : diminuer la densité des arbres et résineux plantés artificiellement à la sortie de la 2e guerre mondiale, impactant le réseau hydrologique et asséchant les milieux, par des travaux d’éclaircissement des boisements à l’aide de chevaux pour préserver les zones travaillées.

Dans ce projet, la CACG est en particulier chargée de mesurer, suivre et comparer l’évolution de 2 cours d’eau sélectionnés dans le cadre de l’étude, afin d’évaluer l’impact des restaurations sur le réseau hydrologique.

Aussi, les techniciens de la CACG ont installé il y a quelques jours les seuils entièrement à la main, afin de limiter l’impact sur le milieu et permettre, une fois l’opération de jaugeage réalisée, la mise en fonctionnement des appareils de mesure (piézomètre et baromètre) mis en place.

Aux termes du projet, la CACG contribuera également à la valorisation et la préservation des zones restaurées par différentes actions d’animation territoriale en liens avec les agriculteurs et propriétaires fonciers de façon à favoriser les installations sur des productions spécifiques au milieu : petits fruits, plantes médicinales, etc.