COMMUNIQUE DE PRESSE

TRANSITION ECOLOGIQUE : experte de la gestion de l’eau, la CACG réaffirme son engagement au service des territoires et annonce un ambitieux projet.

 

Willy LUIS, Directeur général qui fête en cette rentrée son premier anniversaire à la tête de l’entreprise, dévoile après un été marqué par un déficit hydrique historique en France, la stratégie de l’entreprise à horizon 2030. Selon lui, « l’année écoulée confirme la pertinence des réponses que peut apporter la CACG aux côtés des acteurs des territoires face aux enjeux du changement climatique ».

 

RESSOURCES EN EAU, UN SAVOIR-FAIRE A PARTAGER

La période de sécheresse rencontrée cette année en France a conforté l’intérêt des ouvrages hydrauliques dont la CACG assure la gestion qui, grâce à l’engagement de nos équipes, ont permis de sécuriser l’alimentation en eau des rivières pour l’ensemble des usagers.

Alors que de nombreuses rivières s’asséchaient en France, l’anticipation de la gestion et une vigilance constante de tous les acteurs ont permis, sur le système Neste (un ensemble d’ouvrages hydrauliques gérés par la CACG dans le cadre d’une concession d’Etat destinés à l’alimentation en eau des rivières de Gascogne) notamment, d’assurer une continuité d’écoulement pour les populations piscicoles, les besoins en eau potable, et les enjeux économiques et agricoles sur ce territoire. Même si plusieurs mesures de restrictions ont été nécessaires au fil de l’été compte tenu de l’absence de précipitations, les interdictions totales de prélèvement sur le système Neste n’ont été mises en œuvre pour les prélèvements agricoles qu’à la fin du mois d’aout par mesure de précaution.

Les ouvrages concédés à la CACG, très sollicités cet été, feront pour certains l’objet dès cet automne d’importants travaux de rénovation. Initiés dans le cadre du Plan de Relance, ces travaux visent à améliorer l’efficience des réseaux d’eau, éviter les fuites et permettre le fonctionnement optimal des installations en garantissant notamment une résistance à des crues plus importantes.

 

PROJET D’AVENIR AMBITIEUX ET AUGMENTATION DE CAPITAL

Experte reconnue depuis 1959 de la gestion des ressources en eau, des aménagements et des ouvrages hydrauliques, la CACG se réinvente pour accompagner les acteurs des territoires dans la transition écologique.

Forte de ce savoir-faire, elle ambitionne ainsi de devenir à leurs côtés un partenaire privilégié afin d’apporter, en complémentarité avec les institutions existantes, des solutions concrètes en réponse aux enjeux environnementaux, alimentaires, agricoles et énergétiques, tout en alliant préservation des enjeux économiques locaux et préservation des ressources naturelles.

Cette nouvelle posture, dont les orientations ont été validées par le Conseil d’Administration, s’accompagne du lancement d’un plan ambitieux d’augmentation du capital de l’entreprise dont les souscriptions seront ouvertes en fin d’année. L’objectif est ainsi d’amener le niveau du capital de la CACG à hauteur des projets et investissements qu’elle porte, d’accélérer son plan de développement et de soutenir l’accroissement de ses activités.

Plusieurs de ses actionnaires ont déjà manifesté leur intérêt et leur confiance vis-à-vis du projet présenté, laissant à penser que l’opération d’augmentation de capital engagée pourrait se solder favorablement d’ici à la fin de l’année 2022.

 

A propos de la CACG

Avec plus de 60 années au service des territoires, 230 collaborateurs et 31 M€ de chiffre d’affaires par an, le Groupe CACG apporte grâce à l’expertise de ses ingénieurs et techniciens des réponses concrètes aux enjeux de la transition écologique sur les domaines de l’eau, la transition agricole et la transition énergétique, en France et à l’international. Grace à la gestion des 80 retenues d’eau qui lui sont confiés dans le cadre de délégations de service public, dont 15 en concession d’état, elle veille ainsi notamment à l’alimentation en eau de près de 3 500 km de rivières dans le sud-ouest de la France.

 

Pour télécharger le communiqué.

REHABILITATION DU CAMINADOUR A TARBES

La CACG intervient, à la demande de l’Agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées, en tant qu’assistant à Maîtrise d’ouvrage pour les travaux de réhabilitation du CaminAdour.

Ce mercredi 14 septembre avait lieu une visite des travaux de réhabilitation des berges du CaminAdour. Ce sentier, qui s’étend sur 11 kilomètres le long des berges de l’Adour, est très prisé par les promeneurs et cyclistes tout au long de l’année. Compte tenu de sa proximité avec l’Adour le sentier, notamment lors de sa création, a necessité des études approfondies et complexes pour tenir compte des différentes contraintes notamment les dommages lors de crues.

Lors des précédentes crues, les protections de berges ont été mises à mal et de nombreux phénomènes d’érosion ont entrainé la fermeture partielle de plusieurs tronçons. Ainsi la CACG intervient en tant qu’assistant à Maîtrise d’ouvrage sur les travaux de réhabilitation des deux secteurs endommagés :

  • L’amont du lac de Soues avec la mise en place d’une protection des berges de l’Adour en enrochements libres
  • En contre-bas du site Alstom à Séméac avec l’installation d’une protection en gabions

Ces travaux interviennent dans un site classé Natura 2000, il est donc nécessaire de mettre en place un calendrier de travaux adaptés à la biotope et de limiter au maximum l’impact du chantier. Les travaux débutés en septembre se termineront fin décembre afin de respecter le calendrier adapté à la vie de la faune sauvage locale.

LA CACG S’EXPOSE A LA MAISON DE LA REGION A TARBES

En collaboration avec la Région Occitanie, l’Agence de l’eau Adour-Garonne et le PETR du Pays des Nestes, la CACG présente l’exposition « POUR UN PARTAGE DURABLE DE L’EAU : L’EXEMPLE DU SYSTEME NESTE. »

Ce mardi 6 septembre avait lieu le vernissage de l’exposition à la Maison de la Région en présence de Mr. Jean-Louis Cazaubon, Vice-Président de la Région Occitanie; Mr Pierre Chéret, Président de la CACG, Mr Willy Luis, Directeur Général de la CACG et Mme Véronique Mabrut, Directrice territoriale de la délégation Adour et Côtier de l’Agence de l’eau Adour-Garonne.

L’exposition s’axe autour du Système Neste et de la Gestion de l’eau, des enjeux de l’eau et du changement climatique et présente une maquette du bassin versant du Système Neste.

L’exposition a lieu jusqu’au 30 septembre à la Maison de la Région à Tarbes et sera aussi exposée au Festival de l’Eau à Capvern du 12 au 18 septembre – salle Georges Brassens.

LA CACG A FHE : LE RENDEZ-VOUS DES ACTEURS DE L’HYDROELECTRICITE

Le rendez-vous des acteurs de l’hydroélectricité avait le lieu à Toulouse les 29 et 30 juin.

Affirmant ainsi son ambition en matière d’accompagnement de la transition énergétique, la CACG s’expose aux côtés des acteurs de l’hydroélectricité aux 14ème rencontres France Hydro Electricité.

Nos représentants se sont relayés sur ces deux jours pour accueillir les visiteurs sur le stand CACG et répondre à leurs besoins en matière d’études, développement, mise en œuvre ou maintenance de projets hydroélectriques. En effet, l’ambition de la CACG est de mettre à profit son savoir-faire de concepteur, aménageur et exploitant afin de contribuer aux « territoires à énergie positive », tout en optimisant le potentiel énergétique des infrastructures existantes et ce, sans impacter les milieux aquatiques.

UNE RENCONTRE AU SERVICE DES TERRITOIRES

La CACG a eu l’honneur d’accueillir MM.Eric Lombard, DG de la Caisse des Dépôts (France) et Philippe Wahl, PDG du Groupe La Poste, ce vendredi 1er juillet.

Une délégation d’une vingtaine de visiteurs a ainsi eu l’occasion de découvrir la CACG, ses activités, son histoire et son savoir-faire unique en matière de gestion des ressources en eau.

Cette visite a également permis de faire le lien entre la raison d’être de notre entreprise et celle du groupe Caisse des Dépôts et Consignations, AU SERVICE DES TERRITOIRES.

Au travers des éléments présentés et à la visite de la prise du Canal de la Neste, ils ont ainsi apprécié le rôle de la CACG  dans les réponses à apporter face aux enjeux du changement climatique et l’avenir de nos territoires.

SERVICE DE L’EAU

Une double réforme pour assurer la pérennité à long terme des installations du système Neste.

Dans un contexte d’adaptation au changement climatique, le système Neste joue un rôle de plus en plus indispensable à la vie du territoire qu’il dessert toute l’année en eau.

Après une étude complète menée par les chercheurs de l’INRAE, un projet de révision des modalités de tarification du service de l’eau est donc engagé afin de :

  • Mieux correspondre au coût réel du service et des installations,
  • Inciter à l’économie d’eau, dans la perspective d’une raréfaction des ressources,
  • Garantir la pérennisation et la viabilité à long terme des infrastructures,
  • Améliorer l’équité de l’effort demandé à chaque bénéficiaire du service rendu par le système Neste.

 

UNE DOUBLE REFORME:

      > Une action engagée au niveau du bassin Adour-Garonne pour assurer un financement pérenne des volumes dédiés au soutien d’étiage :

  • La démarche est lancée par l’Agence de l’Eau Adour Garonne avec la mobilisation d’un assistant à maitrise d’ouvrage, pour rechercher les solutions permettant de financer de manière durable le soutien d’étiages, dans un cadre de solidarité entre les territoires du bassin Adour-Garonne ;
  • L’objectif de cette démarche est de prendre en considération l’ensemble des volumes d’eau mobilisés par les gestionnaires (hydroélectricité notamment) au service d’un soutien d’étiage de plus en plus important.
  • Le Système Neste, dont les ouvrages consacrent chaque année environ 150 Mm 3 au soutien des étiages, est identifié comme un des 6 territoires pilotes où cette réforme doit être expérimentée avant extension au bassin Adour-Garonne,

      > Un projet d’ampleur pour réviser la tarification des usagers préleveurs (eau brute domestique, eau industrielle et eau agricole), dépendant des ouvrages du système Neste :

  • Les principes de cette réforme s’appuient sur les recommandations de l’INRAE suite au travail d’audit réalisé, sous la supervision d’un groupe de travail constitué des chercheurs accompagnés de représentants de l’Etat, des Régions, de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne et de la CACG.
  • Les modalités de révision sont présentées dès la fin du mois de juin à un panel représentatif de chaque groupe d’usagers, afin d’échanger avec eux dans le cadre d’ateliers de concertation animés par l’INRAE.

Un calendrier soutenu afin de garantir aux usagers une continuité de service dès 2023 :

  • Juin – Juillet : Ateliers de concertation pour chaque groupe d’usagers
  • Septembre – Octobre : Validation des modalités de facturation retenues
  • Octobre – Décembre : Contractualisation auprès des usagers préleveurs
  • Début 2023 : Entrée en vigueur des contrats pour une continuité du service

 

Vous retrouverez ici les informations sur l’avancée de ce projet ainsi que les documents d’information au fur et à mesure de leur disponibilité. N’hésitez pas à revenir régulièrement pour consulter l’actualité du projet et télécharger les nouveaux documents.

 

Evolution du service de l’eau

Audit sur l’état des lieux

Audit sur les perspectives et attentes des acteurs

La CACG affirme son rôle d’acteur majeur de la transition écologique en 2021

Le rapport d’activités de l’année 2021 permet de retracer une année riche pour la CACG.

En 2021, la CACG affirme son engagement pour les territoires et son rôle d’acteur majeur de la transition écologique. Dans les domaines de l’eau, de la transition énergétique et de la transition agricole, la CACG est résolument tournée vers l’avenir, en phase avec les différents enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux.

Des rencontres enrichissantes au salon Cycl’eau Toulouse.

Le rendez-vous des acteurs de l’eau sur le bassin Adour-Garonne avait le lieu à Toulouse les 23 et 24 mars.

Les salons CYCL’EAU ont pour ambition d’apporter, en collaboration avec l’ensemble des acteurs publics et privés, collectivités et industriels, des solutions concrètes aux problèmes de la gestion de l’eau, dans un contexte préoccupant pour les territoires.

Parmis les partenaires privilégiés du salon, la région Occitanie et l’Agence de l’eau Adour-Garonne, participaient à l’organisation de conférences mettant en avant les enjeux liés aux défis climatiques et à la préservation de la ressource afin d’apporter des réponses, des solutions et de l’inspiration pour relever les défis d’aujourd’hui.

La CACG en tant qu’acteur majeur se devait d’être présent à un tel évènement pour mettre en avant son expertise et rencontrer les différents acteurs du secteur.

Pour découvrir les thèmes abordés lors des conférences suivez le lien : https://www.cycleau.fr/editions/toulouse-2022

La CACG était présente au Forum Mondial de l’Eau du 21 au 26 mars.

C’est à Dakar au Sénégal qu’a eu lieu le 9ème Forum Mondial de l’Eau. L’occasion de parler des enjeux territoriaux de l’eau et de présenter en détail nos projets.

Nos collaborateurs ont pu rencontrer et échanger avec de nombreux acteurs internationaux impliqués dans le domaine de l’eau et présenter certains de nos projets notamment le projet MOSIS et l’accompagnement de l’Organisation de Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) dans la mise en place d’un outil de gestion.

Avec le projet MOSIS la CACG développe, en partenariat avec la SOGED et E2L, un nouveau type de compteur. En exploitant les données satellitaires et la télédétection, nous souhaitons améliorer la gestion des ressources en eau et leur distribution. MOSIS va notamment devenir un outil essentiel pour la SOGED dans le cadre de la collecte de redevance en eau agricole. Découvrez plus en détails le projet MOSIS avec la vidéo ci-dessous :

 

La CACG intervient aussi sur des études économiques et financières en accompagnant l’Organisation de Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) dans l’élaboration de son nouveau modèle de répartition des coûts et charges des ouvrages communs. Cette étude a pour objectif de fournir à l’OMVS un outil économique et financier de gestion partagée et transfrontalière de ses ouvrages existants et futurs. Retrouvez plus d’informations dans la vidéo suivante :

 

Pour aller plus loin, visitez le site du Forum Mondial de l’eau.