Offre de stage : Chargé de Mission H/F

Entreprise des Territoires, la Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne réunit aujourd’hui plus de 210 collaborateurs. Sa mission : accompagner les acteurs des territoires (collectivités, entreprises, agriculteurs) et gérer les ressources en eau. Les 85 métiers des hommes et femmes de la CACG lui permettent d’apporter des réponses sur mesure aux problématiques de terrain dans le grand Sud-Ouest de la France et à l’International.

1.Descriptifs du stage

Vous accompagnez les équipes d’ingénieurs de la Direction des Opérations dans la conception et la mise en œuvre de processus participatifs. En amont, vous bénéficiez d’un travail méthodologie réalisé par l’entreprise.

La CACG accompagne le développement rural et propose des prestations d’études, de diagnostic, d’expertise, de conseil, de formation et d’animation concertée aux acteurs du monde rural (agriculteurs, entreprises, filières, collectivités), pour concrétiser des projets de valorisation de ressources. Il peut s’agir de développement agroalimentaire de qualité, agrotouristique, comme de valorisation non alimentaire (bois, eau, énergie).

La Direction des Opérations intervient dans l’assistance à maîtrise d’ouvrage en milieu rural sur des projets d’aménagements et notamment sur des aménagements hydrauliques agricoles en France et à l’international.

 

2.Vos missions

Plus précisément les missions attendues sont les suivantes :

1 – Vous réalisez un Benchmark auprès d’aménageurs et de maîtres d’ouvrages publics sur la thématique des démarches participatives. Cette phase a pour objet de collecter des retours d’expérience. Vous ouvrez le Benchmark à l’international (Nouvelle Zélande par exemple).

Sur la base de veille bibliographique et d’entretiens avec des maîtres d’ouvrages. Il s’agira de répondre aux questions suivantes : quelle est la concertation ? Qui dans le projet a pris ou prend en charge la concertation ? Appui de prestataires spécialisés (lesquels) ? Quels bénéfices retirés ? Quelle(s) phase(s) du projet la concertation a-t-elle concerné ? Quelles sont les méthodologies utilisées ? Quelles sont les questions que ces acteurs se posent ? Quels sont les freins ? Quels sont les problèmes rencontrés ? Quels bénéfices retirés ? Quel coût ? Quel temps passé ?Quelles sont les grandes phases de la concertation ?

2 – En prenant appui sur notre service juridique, vous faites une synthèse vulgarisée (note, schémas)du cadre règlementaire prévu par le code de l’environnement et le code de l’urbanisme.

3 – Vous finalisez la réalisation des outils de concertation à destination des chefs de projet CACG.

Il s’agira de répondre aux questions suivantes : Concerter ou co-construire ? Pourquoi concerter ou co-construire ? Comment planifier et chiffrer un process de concertation ? Quelle est la règlementation ? Quels sont les risques à ne pas concerter? Quels sont les coûts induits ? Comment calibrer une concertation facultative ? Vous construisez un argumentaire à destination des maîtres d’ouvrages. Vous établissez un guide pour choisir les méthodologies utilisables adaptées aux caractéristiques du projet.

4 – Vous participez au développement d’un réseau de cabinets spécialisés dans les démarches participatives.

5 – Afin d’être au cœur des préoccupations et d’assurer un transfert de compétences aux collaborateurs, vous reportez mensuellement à un comité de pilotage interne.

6 – Enfin, vous intervenez sur les opérations en cours dans la mise en œuvre et/ou la conception de processus participatif dans 3 affaires en cours : un projet d’aménagement hydraulique, un projet d’écologie industrielle, un projet de développement des énergies renouvelables.

Les projets constitueront le cœur du stage. Ils tiendront compte des exigences pédagogiques de l’école, et seront fonction des affaires en cours pendant le stage.

 

3.Profil recherché

  • Master2 – Ingénierie de la concertation ou équivalent ;
  • Ouverture d’esprit, capacité d’écoute ;
  • Capacité d’analyse et de synthèse, excellentes capacités d’expression ;
  • Disponibilité, implication, autonomie et sens du travail en équipe ;
  • Anglais courant serait un plus ;
  • Permis B indispensable.

 

4.Affectation et gratification

  • Au sein de la Direction des Opérations à Tarbes avec déplacement régulier sur l’Agence de Toulouse et déplacements sur le grand Sud-Ouest à prévoir lors des étapes de concertation sur le terrain.
  • Stage conventionné à plein temps, d’une durée de 6 mois, à pourvoir dès que possible (selon modalités de la formation et de la disponibilité du stagiaire).
  • Gratification stagiaire (855 € Brut/mois). Ordinateur mis à disposition et véhicule de société pour les déplacements liés à la mission.

Candidature à adresser à Angèle MOLL, Directrice des Ressources Humaines en utilisant le formulaire ci-dessous.

CANDIDATER

UNE GOUTTE D’EAU EN PARTAGE

UNE GOUTTE D’EAU EN PARTAGE

Pour la CACG, l’année 2019 commence comme 2018 a fini. Le changement climatique que nous constatons jour après jour se manifeste cette année par une longue sècheresse hivernale, et un étiage sévère sur les rivières, du système Neste notamment.

En conséquence, et comme chaque jour depuis plusieurs semaines, nos équipes restent mobilisées pour maintenir un débit minimum dans les rivières de Gascogne. Au total, et grâce au canal de la Neste ce sont ainsi 350 000 m³ qui réalimentent chaque jour actuellement le Gers, la Baïse et les 15 autres rivières du système Neste.

 

D’où vient cette eau ?

Par moitié, elle provient des écoulements naturels de la Neste, qui est un affluent pyrénéen de la Garonne et par moitié, elle provient des réserves hydroélectriques de haute montagne où les agents de la SHEM accompagnent les efforts de leurs collègues de la CACG.

 

Pour quel usage ?

  • En tout premier lieu, l’eau ainsi « injectée » sert à assurer le bon fonctionnement des infrastructures d’eau potable sur toute la région et l’alimentation de 300 000 habitants.
  • En très grande majorité, elle permet aussi de maintenir le bon fonctionnement des écosystèmes des rivières de Gascogne. C’est un besoin particulièrement important, qui représente plus de 95% des volumes mobilisés actuellement.
  • L’eau des montagnes est également turbinée au passage pour produire de l’énergie électrique, en haute montagne par les installations de la SHEM mais aussi tout au long des rivières par des petits producteurs indépendants.

 

Ces différents usages de l’eau ne s’opposent pas, ils se complètent tout au long de son parcours.

 

Cette eau est notre plus belle richesse. Sachons la partager, sereinement, équitablement, pour le bien de tous.

MEILLEURS VŒUX 2019

La CACG et l’ensemble de ses collaborateurs vous présentent leurs meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

En 2019, la CACG fête ses 60 ans au service des territoires : cette année plus que jamais, relevons ensemble les défis de demain!

Fidèle à la ligne tracée ces dernières années, la CACG se réinvente et place son expertise au service des acteurs des territoires, en réponse aux enjeux des transitions : changement climatique, ressources en eau, transition agricole et alimentaire, transition énergétique… Découvrez ou redécouvrez les domaines d’activité de la CACG au travers d’une nouvelle approche : l’Entreprise des Territoires.